Accès rapide au contenu
Femme travaillant sur son ordinateur portable

Qu'est-ce que le développement d'applications de type « peu ou pas de code » ?

Depuis des décennies, les entreprises ont seulement deux possibilités pour se lancer dans le développement d'applications : acheter des applications prêtes à l'emploi auprès d'un fournisseur externe ou les créer et les personnaliser à partir de zéro à l'aide de développeurs et de codeurs compétents. Mais aujourd'hui, nous assistons à l'essor et à la sophistication des solutions de développement nécessitant peu ou pas de code, qui permettent aux utilisateurs de toute l'entreprise d'accéder au développement d'applications.

 

Ces méthodes alternatives exploitent une interface intuitive et graphique pour donner aux utilisateurs le pouvoir et la liberté de créer rapidement des applications et d'automatiser les processus de gestion sans avoir à écrire de code ligne par ligne. L'adoption des outils nécessitant peu ou pas de code promet une meilleure accessibilité pour les utilisateurs, ce qui favorise l'innovation et réduit la pression sur les services informatiques. La mise en place de plateformes nécessitant peu ou pas de code est la prochaine étape pour rendre le développement d'applications facile et accessible à tous.

Qu'est-ce que le développement avec peu de code ?

Il s'agit d'une méthode de conception et de développement d'applications basée sur des outils graphiques intuitifs et des fonctionnalités intégrées qui réduisent les exigences traditionnelles (axées sur le code) en matière d'écriture. L'écriture basée sur le code fait toujours partie du processus, mais le développement nécessitant peu de code offre une expérience améliorée et simplifiée pour aider les utilisateurs à se lancer rapidement dans la création. 

Qu'est-ce que le développement sans code ?

En termes d'expérience utilisateur, cette méthode offre des avantages similaires au développement avec peu de code, mais elle va plus loin en permettant aux utilisateurs métier non spécialistes de développer des applications sans avoir à écrire la moindre ligne de code.

Développement nécessitant peu et pas de code

La principale différence entre les plateformes de développement nécessitant peu ou pas de code réside dans le niveau de connaissances en matière de codage dont l'utilisateur a besoin. Les plateformes de développement nécessitant peu de code requièrent des compétences de base en codage afin de développer et d'intégrer des applications complexes, tandis que les plateformes de développement sans code ne nécessitent aucune connaissance en programmation. Puisque la plupart des entreprises disposent d'un large éventail de compétences techniques au sein de leur personnel, de nombreuses plateformes offrent des outils nécessitant à la fois peu et pas de code.  

L'essor des développeurs amateurs

Les spécialistes de chaque secteur disposent de connaissances et d'insights uniques qui peuvent être difficiles à transmettre efficacement aux équipes informatiques. En favorisant l'autonomie de ces « développeurs amateurs », les entreprises veillent à ce que les membres de l'équipe les mieux informés puissent participer au processus de développement d'applications. Grâce aux plateformes nécessitant peu ou pas de code, les responsables de service et les informaticiens peuvent mieux collaborer et s'assurer de la mise en œuvre de technologies, workflows et processus adaptés. L'augmentation du nombre de développeurs amateurs permet de répondre à la demande de nouvelles applications et au manque de développeurs qualifiés, de réduire la charge de travail des équipes informatiques et de satisfaire plus rapidement les demandes des clients et du marché.

Comment les outils nécessitant peu ou pas de code fonctionnent-ils ?

Les méthodes de développement d'applications classiques nécessitent de faire appel à des spécialistes en codage hautement qualifiés et impliquent souvent de longues files d'attente au sein du service informatique avant que de nouvelles applications soient développées ou mises à jour. 

 

Les plateformes de développement nécessitant peu et pas de code sont basées sur les principes de la conception modélisée, de la génération automatique de code et de la programmation visuelle. Ces plateformes ciblent volontairement les utilisateurs qui connaissent bien les processus et les workflows au sein de leur service, quelle que soit leur expérience en matière de codage. Là encore, cela permet non seulement d'autonomiser les utilisateurs non spécialistes, mais cela leur permet également d'échanger avec les développeurs expérimentés.  

 

Voici quelques-unes des étapes fondamentales du processus de développement nécessitant peu ou pas de code : 

  • Définir les besoins et le résultat attendu : que vous vouliez mettre au point une application orientée client ou un processus de gestion interne, il est essentiel d'identifier les besoins de l'entreprise et les résultats souhaités dès le début. Quel problème cette application doit-elle résoudre ? Qui l'utilisera ? De quelles informations et de quelles données aura-t-elle besoin pour fonctionner ? 
  • Élaborer un processus métier ou un workflow : à l'aide des outils de gestion des processus métier et de développement nécessitant peu ou pas de code, les utilisateurs définissent et documentent les processus et workflows souhaités. Pour ce faire, il est souvent nécessaire d'identifier des modules correspondant à chaque objectif dans l'application et de les développer indépendamment. Par exemple, certains modules peuvent collecter des données, d'autres peuvent déclencher une action ou un événement. À ce stade, le développeur amateur peut d'abord concevoir, puis intégrer les modules pour obtenir le résultat attendu. 
  • Tester et déployer le projet avec une application nécessitant peu ou pas de code : en quelques clics, la plateforme de développement permet aux utilisateurs de maîtriser toute la complexité backend du processus. Lorsque l'application est prête, les informaticiens et/ou les testeurs des versions bêta peuvent l'évaluer, et une fois leurs recommandations prises en compte, l'application peut être déployée pour une utilisation générale. 

Aperçu d'une application au sein d'une plateforme de développement nécessitant peu ou pas de code

À qui profite le développement d'applications nécessitant peu ou pas de code ?

Selon une récente enquête de Gartner, d'ici 2024, les plateformes nécessitant peu ou pas de code seront utilisées dans plus de 65 % des développements d'applications dans le monde. Cela s'accompagnera d'un taux de croissance élevé, estimé à 165 % tous les deux ans. Lorsque les entreprises commencent à utiliser les outils de type « peu ou pas de code », le nombre et la sophistication des utilisateurs amateurs augmentent rapidement, à mesure que les gens commencent à prendre conscience des avantages d'un développement rapide et précis des applications dans presque tous les domaines de l'entreprise.

 

Voici quelques exemples :

  • Les responsables de la supply chain peuvent développer des applications pour aider à surmonter de nombreux défis, notamment les retards liés à la pandémie, les sanctions commerciales et le changement climatique, autant d'éléments susceptibles de disrupter la supply chain. Les outils nécessitant peu ou pas de code peuvent contribuer à relever ces défis de trois manières notables :  
    • Le développement d'applications réactives et progressives pour la collaboration et la visibilité de bout en bout offre une traçabilité améliorée, notamment au niveau de la supply chain.
    • La création de workflows automatisés et de processus de gestion permet de modéliser, de suivre et d'améliorer les opérations de la supply chain, du sourcing des matières premières à la livraison chez le client.
    • La digitalisation des données et des enregistrements hérités et leur intégration aux données entrantes existantes et nouvelles permettent d'obtenir une analytique plus précise et des insights fiables, pilotés par les données.  
  • La production peut utiliser le développement nécessitant peu ou pas de code pour modéliser les processus et piloter l'évolution des usines intelligentes et des environnements de production digitale. Ce type de développement aide également à libérer le potentiel d'automatisation des processus robotiques (RPA) et des réseaux de l'Internet des Objets (IoT). Du traitement des matières premières à l'emballage et à l'expédition des produits finis, les solutions nécessitant peu ou pas de code facilitent le bon déroulement et l'efficacité des opérations de production. 
  • Les équipes comptables et financières peuvent développer des applications métier personnalisées prenant en charge un large éventail de workflows et de processus de gestion des informations. Par exemple, en définissant des workflows pour le dépôt de déclarations fiscales, une société comptable pourrait concevoir un portail pour guider les clients tout au long du processus de reporting des dépenses et des revenus, de présentation des extraits de compte et autres déclarations financières, en éliminant l'excès d'e-mails et de documents imprimés. De même, un établissement financier pourrait mapper les workflows en automatisant l'approbation des prêts, l'évaluation des risques, les flux décisionnels et la gestion de l'information, ce qui permettrait aux clients et aux conseillers de gagner du temps. 
  • Les équipes chargées des ressources humaines peuvent utiliser le développement de type « peu ou pas de code » pour personnaliser les annonces, automatiser les processus d'embauche, filtrer les candidats et créer des programmes de formation complets. Toutes ces activités peuvent désormais être réalisées sans l'aide des équipes informatiques. 
  • Les services informatiques constatent que les plateformes nécessitant peu ou pas de code peuvent les aider à rationaliser les processus complexes et à gagner en efficacité et en agilité. De plus, avec un plus grand nombre de développeurs amateurs, les entreprises peuvent réduire les goulets d'étranglement et le surmenage au sein des services informatiques. Ces derniers ont toujours la possibilité de gouverner et de mettre en œuvre des initiatives de type « peu ou pas de code », mais ils sont considérablement libérés des tâches répétitives et chronophages généralement liées à l'écriture. Les professionnels de l'informatique sont incités à ne pas voir l'approche nécessitant « peu ou pas de code » comme une menace, mais plutôt comme un environnement de travail agile qui leur donne la liberté dont ils ont besoin pour élaborer et développer des applications de manière optimale. Dans les faits, les solutions logicielles les plus puissantes prennent en charge un processus intermédiaire hybride basé sur le code/nécessitant peu de code, qui exige des compétences en programmation informatique ainsi que la participation de développeurs amateurs. Selon des estimations récentes, les professionnels de l'informatique et les utilisateurs métier collaborent dans plus de 60 % des projets de développement de type « peu ou pas de code ». La Harvard Business Review a également rapporté qu'un développeur informatique peut prendre en charge jusqu'à 10 développeurs amateurs ou plus, augmentant ainsi l'agilité et la productivité globales. 

Les 8 principaux avantages des plateformes nécessitant peu ou pas de code

L'adoption croissante des plateformes nécessitant peu ou pas de code reflète les avantages de ces outils à l'échelle de l'entreprise. Ces plateformes permettent :

  1. Une utilisation simplifiée : comme les applications ne sont pas conçues à partir de zéro, le développement est simplifié, ce qui permet de se concentrer davantage sur le respect des souhaits et des exigences des utilisateurs. Selon les mots de Koushik Sen, professeur d'informatique renommé à l'UC Berkeley, « Imaginez un monde où vous n'avez pas à écrire de code, dites simplement ce que vous voulez et l'ordinateur le fait pour vous ». 
  2. Un développement plus rapide : les utilisateurs peuvent facilement ajuster et adapter les principaux composants ainsi que le code de base de leurs applications, le développement réel est donc très rapide. De plus, les utilisateurs peuvent intégrer et connecter des applications, des processus et des workflows à partir d'applications existantes. Forrester a montré que les plateformes de développement nécessitant peu de code rendaient les projets de développement 20 fois plus rapides qu'avec le codage traditionnel. 
  3. Une automatisation accrue : en définissant des règles de base pour la prise de décision, les utilisateurs peuvent automatiser la conception de workflows, qui peuvent ensuite être mis en œuvre dans plusieurs systèmes d'information. De nombreux outils de type « peu ou pas de code » utilisent le RPA et s'appuient sur l'intelligence artificielle (IA) et le Machine Learning pour proposer des suggestions d'automatisation en fonction des jeux de données existants. 
  4. Une réduction des coûts : le gain de temps peut faire économiser des ressources précieuses. L'approche de type « peu ou pas de code » simplifie également les activités de maintenance, ce qui réduit les coûts et la charge de travail qui pèse sur les services informatiques. De plus, il est possible de tester les nouvelles idées virtuellement, à partir de n'importe quel service et à moindre coût. Ces idées peuvent alors révolutionner des processus entiers et augmenter la productivité et l'efficacité. 
  5. Une intégration des données simplifiée : les workflows étant créés là où les informations sont collectées, partagées, traitées et stockées, l'intégration est plus simple et flexible. Les outils nécessitant peu ou pas de code permettent aux utilisateurs de rechercher, de comprendre et d'utiliser les données au sein d'un processus. Cela leur permet d'identifier la source, la propriété, la validité et la qualité des données dans tous les processus et de prendre des décisions plus avisées, en toute confiance. 
  6. Une meilleure agilité : un développement rapide et facile aide à réagir rapidement, souvent en temps réel, face à l'évolution des opportunités et aux problèmes de réglementation/conformité. De plus, la simplicité des plateformes nécessitant peu ou pas de code permet aux développeurs d'expérimenter et de tester de nouvelles idées, sans demander d'investissement important dans l'informatique ou de ressources externes. En outre, comme cette approche facilite le développement, le pool de développeurs est élargi, ce qui permet à un plus grand nombre d'utilisateurs de contribuer à la création d'applications à l'aide de la technologie.  
  7. Une meilleure expérience client : la capacité à maintenir les applications et les workflows à jour et à répondre aux commentaires des clients améliore à la fois l'expérience client et la fidélité. De plus, les professionnels de l'expérience client peuvent utiliser les plateformes nécessitant peu ou pas de code pour développer des enquêtes client personnalisées ainsi que des applications d'e-commerce, de service client et de fidélisation. 
  8. Une meilleure sécurité et confidentialité : l'approche de type « peu ou pas de code » permet aux entreprises d'effectuer les tâches de développement qui sont trop sensibles pour être externalisées, ce qui contribue à minimiser les risques de violations ou de cybercriminalité. 

Commencer à utiliser les plateformes de développement nécessitant peu ou pas de code

Il ne fait aucun doute que ces technologies révolutionnent les entreprises et leur confèrent l'avantage concurrentiel dont elles ont besoin pour répondre aux exigences actuelles du marché. Mais comme toute transformation d'entreprise, l'intégration de solutions pour les utilisateurs amateurs nécessite un engagement fort en faveur de la gestion du changement, de la communication et de la suppression des silos. 

 

Face à ces changements, certaines inquiétudes ont été soulevées. Par exemple, l'utilisation généralisée des plateformes nécessitant peu ou pas de code peut conduire à une augmentation des « projets informatiques parallèles », entrepris sans que le service informatique en soit informé. En outre, les applications conçues par des amateurs peuvent présenter des problèmes d'évolutivité ou de vulnérabilité face à l'obsolescence si le développeur les crée dans un silo puis quitte l'entreprise.

 

Pour éviter de telles difficultés, commencez par : 

  • Mettre en place des protocoles de conformité et de gouvernance qui prennent en charge les bonnes pratiques informatiques et garantissent des modèles de collaboration solides et réalisables entre le service informatique, les développeurs amateurs et leurs équipes. 
  • Veiller à ce que les efforts en matière de formation soient massifs et accessibles. Le célèbre proverbe « Quand un homme a faim, mieux vaut lui apprendre à pêcher que de lui donner un poisson » prend tout son sens ici. Mettre en place quelques Webinars et espérer que tout se passe bien ne favorisera pas l'adoption du produit et conduira à la mauvaise exécution des projets. 
  • Contacter votre éditeur de logiciels. Il peut vous aider à identifier les meilleurs outils de développement d'entreprise pour vos besoins uniques.  

Outils de développement avec peu ou pas de code

Stimulez l'innovation dans votre secteur d'activité grâce au développement d'applications cloud nécessitant peu ou pas de code.

Autres ressources

Haut de page