Accès rapide au contenu
Personne utilisant la technologie IoT

Qu'est-ce que l'Internet des objets (IoT)? 

De façon générale, l'Internet des objets concerne tous les objets pouvant être connectés à un réseau Internet : équipements d'usine, voitures, terminaux mobiles, montres intelligentes, etc. Mais aujourd'hui, l'IoT concerne plus particulièrement les objets connectés équipés de capteurs, de logiciels et d'autres technologies leur permettant de transmettre et de recevoir des données entre eux. Jusqu'à présent, la connectivité venait principalement du Wi-Fi, alors qu'aujourd'hui la 5G et les autres types de plateformes en réseau sont de plus en plus capables de traiter d'importants volumes de données de manière rapide et fiable.

Bien sûr, quand on collecte des données, ce n'est pas uniquement pour les avoir, mais aussi pour s'en servir. Une fois que les terminaux IoT ont collecté et transmis les données, l'objectif est de les analyser pour prendre des décisions informées. C'est là que les technologies de l'intelligence artificielle entrent en jeu : grâce à la puissance de l'analytique avancée et du Machine Learning, elles étendent les réseaux IoT.

Définition de l'Internet des objets : objets et terminaux connectés équipés de capteurs, de logiciels et d'autres technologies leur permettant de transmettre et de recevoir des données entre eux.

Les terminaux IoT génèrent chaque année plus de 40 zettaoctets de données, soit 40 000 milliards de gigaoctets. Même si nous ne pouvons pas vraiment quantifier les données numériques en termes physiques, nous pouvons dire que si toutes ces données étaient stockées sur des disquettes des années 90 et qu'on les disposait les unes à côté des autres, elles recouvriraient plus de la moitié de la surface de la Terre. Pour faire évoluer l'IoT, il fallait réunir un ensemble de technologies spécifiques et les perfectionner en même temps. Et, comme pour la question « qui de l'œuf ou de la poule ? », difficile de dire quel développement technologique a été le premier à déclencher l'évolution de l'IoT.

  • Connectivité : cette formidable croissance du volume de données IoT n'aurait pu se faire sans la puissance de la connectivité Internet et cloud nécessaire à leur envoi et à leur réception. Aujourd'hui, de nombreux terminaux IoT dépendent d'un réseau Wi-Fi local pour pouvoir transmettre des données complexes et volumineuses. Mais, alors que la 5G et d'autres réseaux mobiles se perfectionnent, on peut lire, dans un récent article de McKinsey, l'impact potentiel de ces nouvelles technologies et comment elles pourraient libérer les terminaux IoT des réseaux Wi-Fi.
  • Technologie des capteurs :face une demande d'innovation des capteurs IoT en constante hausse, le marché est passé de quelques fournisseurs de niche coûteux à un secteur de production de capteurs mondialisé proposant des prix très concurrentiels. Depuis 2004, le prix moyen des capteurs IoT a baissé de plus de 70 % et dans le même temps, la demande de fonctionnalités plus riches et d'une plus grande diversité a été satisfaite.
  • Puissance de calcul : au cours des cinq prochaines années, les 40 zettaoctets de données actuellement générés par les terminaux IoT devraient presque doubler, puis poursuivre cette croissance exponentielle. Pour utiliser et exploiter toutes ces données, les entreprises modernes ont besoin de plus en plus de mémoire et de puissance de traitement. Il s'en suit une course effrénée et compétitive pour obtenir un IoT toujours plus pertinent et applicable.
  • Intelligence artificielle et Machine Learning : ces technologies permettent aux entreprises non seulement de gérer et de traiter de grandes quantités de données IoT, mais aussi de les analyser et d'en tirer des enseignements. Le Big Data est le meilleur carburant de l'IA et du Machine Learning. Plus les jeux de données sont volumineux et diversifiés, plus l'analytique avancée, basée sur l'IA, peut fournir des insights fiables et précis. L'essor des terminaux IoT a progressé parallèlement à l'avancée de l'intelligence artificielle et à son appétit pour les données qu'ils fournissent.
  • Cloud computing : tout comme la connectivité était un facteur majeur du développement de l'Internet des objets, l'essor du cloud computing a aussi grandement contribué à son évolution. Capables de fournir une puissance de traitement et un stockage volumineux à la demande, les services IoT cloud ont permis aux terminaux IoT de collecter et de transmettre des ensembles de données de plus en plus volumineux et complexes. Les solutions cloud privées ont également permis aux entreprises de gérer plus de volumes et de types de données IoT, tout en garantissant le même niveau de sécurité que pour un système fermé. 
  • Edge computing : les réseaux IoT comportent souvent des terminaux de tous les pays et pourtant, toutes les données sont transmises à un seul système central. Lorsque les volumes de données IoT deviennent trop importants, ils risquent de monopoliser la bande passante et la capacité cloud de l'entreprise. De plus, il faut du temps pour capturer les données, les transmettre, les traiter et les envoyer à leur destination finale. Ce délai (qu'on appelle la « latence ») est source d'inefficacité, surtout pour les entreprises où le traitement des données est très urgent. Les solutions Edge computing décentralisent la puissance de traitement d'un système en le rapprochant de la source des données. À cette fin, on intègre les systèmes informatiques localisés et les capacités de traitement dans les terminaux IoT eux-mêmes. Une fois traitées et converties dans un format plus structuré et organisé, ces données entraînent une action immédiate sur site et sont régulièrement envoyées au système central, où les analyses et traitements avancés peuvent être effectués.

Les données provenant des capteurs sont traitées et affichées pour une meilleure prise de décision.

L'IIoT fait référence à l'utilisation des machines, terminaux et capteurs connectés pour les applications industrielles. Exécutée par un ERP moderne avec des fonctionnalités d'intelligence artificielle et de Machine Learning, les données générées par les terminaux IIoT peuvent être analysées et exploitées afin d'améliorer l'efficacité, la productivité, les insights, etc. En général, les réseaux IIoT prennent en charge la communication de machine à machine (M2M) et, outre la transmission des données, les terminaux IIoT reçoivent aussi régulièrement des programmes d'automatisation du système central.

Définition de l'IIoT :

L'IIoT fait référence à l'utilisation des machines, terminaux et capteurs connectés pour les applications industrielles

Nous sommes aujourd'hui au beau milieu de la quatrième révolution industrielle, que l'on nomme également Industrie 4.0. À chacune des trois ères industrielles précédentes, la « révolution » a été impulsée par des technologies révolutionnaires. À la première révolution industrielle, ce fut la machine à vapeur ; à la deuxième, la production à la chaîne et la mécanisation ; et à la troisième, la puissance de calcul. Aujourd'hui, la révolution à l'origine de l'Industrie 4.0, c'est la digitalisation industrielle et ce sont les systèmes cyber-physiques, dont l'IoT est le fondement.

Ce qui les distingue, c'est plus la façon dont on les utilise que la façon dont elles fonctionnent. Pour la plus grande partie des solutions IoT dans le monde, les utilisateurs finaux sont généralement des particuliers qui en ont besoin pour leurs appareils intelligents, assistants numériques ou les géolocalisateurs sur leur smartphone.

 

L'IIoT est un sous-ensemble de l'IoT et, si elle repose sur les mêmes technologies de base, elle vise à apporter automatisation et efficacité à toute une organisation connectée, plutôt qu'un utilisateur isolé. Dans un réseau IIoT, la collecte et le traitement des données n'est que la première étape d'un processus plus complexe. Pour bénéficier au maximum à une organisation, l'intelligence artificielle et le Machine Learning doivent être appliqués à ces données pour créer des insights précis et optimiser les workflows et les tâches automatisées.

  • Production intelligente : pour collecter des données, les entreprises surveillent les commentaires des clients, les tendances des médias et le marché mondial. Ensuite, les systèmes optimisés par l'IA peuvent fusionner ces données, ainsi que d'autres données pertinentes, et les utiliser au service du développement de produits et du contrôle qualité. Fort de tels insights, un réseau IIoT de machines et de terminaux robotiques peut être automatisé pour optimiser la fabrication de produits dans les usines intelligentes.
  • Supply Chains résilientes : grâce aux réseaux IIoT et aux systèmes optimisés par l'intelligence artificielle sur lesquels ils sont exécutés, les responsables Supply Chain savent où sont stockés leurs produits, par exemple, chez quels fournisseurs et en quelles quantités. Les terminaux et machines IIoT peuvent également être programmés à la volée pour s'adapter aux événements et perturbations en temps réel, offrant ainsi aux entreprises une planification d'urgence intégrée et un avantage concurrentiel durable.
  • Logistique intelligente : l'expression Effet Amazon fait référence aux attentes sans cesse croissantes des consommateurs, qui veulent être livrés gratuitement et en 24 heures, quelle que soit leur commande. Pour répondre à cette exigence et rester dans la course, les prestataires logistiques ont dû répartir leurs stocks à divers endroits et faire appel à des prestataires tiers. Avec les solutions IoT, dans un réseau logistique, les responsables ont continuellement une vue centralisée sur tous les véhicules de leur flotte, que ce soient des drones ou des bateaux de marchandises. Les données en temps réel issues des capteurs IoT peuvent aider à regrouper les charges, réduire le gaspillage et accélérer les livraisons.
  • Santé : les moniteurs et objets portables IoT peuvent aider les patients à se sentir plus en contrôle en ce qui concerne leur santé et à rester connectés avec leur prestataire de soins. Quant aux médecins, les données fournies par ces terminaux leur apportent une vue d'ensemble plus complète sur la santé de leurs patients. Résultat : une approche plus informée et plus complète en ce qui concerne les diagnostics, les traitements et le bien-être en général.
  • Agriculture : pour les entreprises qui dépendent de la météo et des éléments naturels, tout outil permettant de réduire les risques et la vulnérabilité est le bienvenu. Le magazine Forbes souligne que le secteur agricole moderne adopte de plus en plus des solutions IoT et que « des milliers de capteurs sont actuellement déployés pour améliorer la durabilité des ressources en eau, l'imagerie, la production et l'agriculture. »

Découvrez comment Stara, entreprise de machines agricoles, utilise l'IoT pour contribuer à une l'agriculture plus efficace.

Grâce à la technologie de l'Internet des objets, Exide Technologies fournit des millions de foyers en électricité avec plus de fiabilité.

L'année 2020 a douloureusement rappelé à de nombreuses entreprises à quel point elles ont besoin de résilience et de visibilité sur l'ensemble de leur réseau d'opérations. Les entreprises compétitives, celles qui prospèrent dans l'économie moderne, ne considèrent plus la transformation digitale comme un « petit plus ». Les entreprises les plus performantes d'aujourd'hui adoptent les solutions numériques modernes, telles que l'IIoT, car ce sont des outils dont elles ont besoin pour réussir et se développer.

Haut de page