Accès rapide au contenu
La livraison sur le dernier kilomètre assure la livraison des colis à votre domicile

Livraison sur le dernier kilomètre : gestion de la logistique dans un monde en mutation

Les volumes de livraison des colis sont devenus assez impressionnants au cours des dernières années, augmentant à un rythme stable et culminant en 2020 à plus de 50 millions de colis expédiés quotidiennement rien qu'aux États-Unis. Bien évidemment, cette hausse est stimulée par les ventes en ligne, qui ont également progressé à un rythme effréné. Les confinements et les arrêts liés à la pandémie ont contribué au record historique des ventes en ligne atteint au second trimestre 2020. Alors que ces chiffres se stabilisent quelque peu à mesure que les choses retournent à la normale dans le monde entier, les chiffres des ventes en ligne pour la grande distribution au troisième trimestre 2021 étaient supérieurs aux chiffres d'avant la pandémie de COVID-19, ce qui indique un changement durable dans les comportements des consommateurs. De plus, les exigences des consommateurs évoluent également très rapidement.

 

Les acheteurs en ligne actuels ne veulent pas seulement des produits moins chers et en abondance. Ils veulent être livrés à domicile dès le lendemain de leur commande, voire plus tôt. Subissant un marché en pleine mutation, les prestataires assurant la livraison sur le dernier kilomètre sont à l'aube de la révolution de la logistique durable et doivent traverser une période de transition urgente et difficile. 

Comment les technologies intelligentes favorisent l'innovation en matière de logistique durable

Chaque année, nous observons une augmentation du nombre de véhicules électriques dans les flottes des prestataires assurant la livraison sur le dernier kilomètre. Pourtant, des centaines de milliers de véhicules à moteur thermique sont toujours en circulation et pour un certain temps encore.

 

Pour les entreprises, l'élaboration d'une stratégie (rentable) permettant d'améliorer l'efficacité énergétique de leurs opérations nécessitera de la détermination, des mesures prioritaires, mais principalement des connaissances issues des données. La gestion des données et l'analytique avancée permettent aux entreprises de prendre rapidement des décisions, de s'adapter à l'évolution du marché, de prévoir les risques et d'investir en toute sérénité dans des flottes de véhicules électriques et d'autres technologies écologiques.  

Qu'est-ce que la livraison sur le dernier kilomètre (et qu'en est-il du reste de la livraison) ?

À mesure qu'il progresse dans son parcours sur la supply chain, du fabricant au client, le produit est transféré dans des véhicules de plus en plus petits et se voit attribuer des critères de livraison plus spécifiques. Les étapes du premier kilomètre, du kilomètre intermédiaire et du dernier kilomètre du parcours de logistique sont essentiellement définis par une diminution graduelle de la taille du transport et de la distance à parcourir pour livrer le produit au client final. 

 

Aujourd'hui, la livraison sur le dernier kilomètre, le dernier maillon de la supply chain sur lequel pèsent de fortes attentes, subit d'énormes pressions pour évoluer et s'adapter à un rythme fulgurant. Mais il est important de rappeler que l'efficacité des solutions de livraison sur le dernier kilomètre d'une entreprise repose sur la solidité de l'infrastructure de planification de sa supply chain et sur la capacité à offrir de la visibilité et de la connectivité sur l'ensemble du parcours de la supply chain.  

  1. Logistique du premier kilomètre, du fabricant à l'entrepôt de distribution principal : le premier kilomètre du parcours d'un article consiste en son transfert du site de production à l'entrepôt de distribution principal et implique généralement l'utilisation de conteneurs d'expédition et le recours au transport international terrestre ou maritime. Grâce à une meilleure intégration des systèmes de gestion des devis et des plannings, les détaillants, les partenaires commerciaux et les responsables de la supply chain bénéficient d'une transparence accrue concernant la disponibilité et les coûts des transports transcontinentaux et transfrontaliers. La rationalisation de cette première étape du parcours de logistique permet aux coordinateurs de la livraison et de la logistique du dernier kilomètre d'obtenir une vue d'ensemble précise de leurs budgets afin de mieux coordonner leurs réseaux en cas de disruptions ou de retards à cette étape. 
  2. Logistique du kilomètre intermédiaire, de l'entrepôt à la plateforme de distribution régionale : l'étape du kilomètre intermédiaire désigne le transfert des marchandises de l'entrepôt de distribution principal vers les plateformes de distribution régionales, plus proches du client final. Ce processus implique généralement l'utilisation d'imposants camions de transport longue distance. Là où auparavant une poignée de plateformes logistiques régionales suffisaient à desservir de larges portions de territoires, l'effet Amazon a engendré l'émergence de centaines de plateformes de distribution locales pour assurer des prestations de services de livraison le jour même ou le lendemain de la commande. Pour répondre à cette demande relativement nouvelle, les responsables de la supply chain nécessitent des flottes plus importantes de véhicules de taille intermédiaire et des systèmes cloud plus sophistiqués afin de coordonner les chauffeurs locaux.  
  3. Logistique du dernier kilomètre, de la plateforme de distribution au client final : l'étape du dernier kilomètre consiste évidemment à acheminer le produit au domicile du client. Plus encore que les étapes de logistique du premier kilomètre et du kilomètre intermédiaire, le processus de livraison sur le dernier kilomètre a probablement connu les plus importants changements de ses structures opérationnelles traditionnelles. Par ailleurs, il s'agit du lien de la supply chain le plus visible pour les clients et donc le service le plus susceptible d'être critiqué par ces derniers en cas de problème. Mais à l'instar d'un rouage d'une machine, la logistique du dernier kilomètre dépend du bon fonctionnement des autres composants de l'ensemble de la supply chain. 

Traitement des commandes et nouvelles attentes des clients

Pour les opérations de livraison, tout le processus s'enclenche une fois que le client a passé sa commande. Cependant, les clients demandent de plus en plus à être impliqués dans chaque étape du processus de traitement des commandes. Les progrès en intelligence et en transparence des technologies digitales de la supply chain ont simplifié et optimisé la gestion des réseaux logistiques complexes pour les entreprises. Le revers de la médaille, c'est que de nouveaux acteurs arrivent très facilement à pénétrer le marché pour venir rivaliser sur les services et les tarifs. À l'heure actuelle, la concurrence est féroce et la capacité à répondre et à dépasser les attentes des clients est devenue primordiale pour sécuriser la valeur de la marque et la fidélité des consommateurs. 

 

Voici quelques attentes émergentes en matière de service client : 

  • Garantie de traitement rapide : malgré les tensions sur les supply chains internationales dues à la pandémie, les clients se sont habitués à des délais de traitement de deux jours ou moins et font preuve d'une intolérance croissante envers toute alternative. Une vaste enquête menée en 2020 auprès de consommateurs a montré que non seulement ces derniers recherchaient des délais de livraison les plus courts possibles, mais aussi que 65 % d'entre eux étaient prêts à payer plus cher les produits pour en bénéficier. Pour les entreprises, la pression est telle que les ressources de livraison sur le dernier kilomètre doivent améliorer leurs réseaux digitaux et devenir plus agiles, réactives et évolutives. 
  • Transparence et personnalisation : les entreprises perdent des milliards chaque année en raison de l'abandon de paniers d'achat. Même si la rapidité de la livraison joue un rôle primordial, ce n'est pas le seul facteur. Il s'avère qu'une source majeure d'attrition et d'abandon de paniers d'achat est le manque apparent d'interactions avec le client. Les acheteurs actuels recherchent des expériences omnicanales fluides, capables de poursuivre en ligne un processus lancé en magasin, par exemple. Ils souhaitent pouvoir personnaliser leurs options de livraison, visualiser exactement la localisation de leur commande pendant la livraison et pouvoir communiquer avec le transporteur en temps réel.   
  • Options de e-commerce plus flexibles : au tout début de la vente en ligne, les entreprises pensaient que les clients préfèreraient toujours se rendre en magasin pour acheter certains produits comme des lunettes ou des chaussures. À cette époque, elles n'avaient pas anticipé les modèles offrant la possibilité d'essayer un produit avant de l'acheter comme le service d'Amazon « Prime Wardrobe ». Les retours sont déjà un élément complexe et coûteux de la livraison sur le dernier kilomètre, donc les services entièrement dédiés au retour des produits viennent ajouter un niveau de complexité supplémentaire. De plus, pendant le confinement, les clients se sont habitués à quasiment tout acheter en ligne, donc aujourd'hui ils s'attendent à pouvoir commander même les produits les plus improbables, du poisson tropical aux tests de paternité, et se les faire livrer à leur domicile.
  • Les PDG sont aussi des acheteurs : les clients B2B entretiennent habituellement d'excellentes relations avec les commerciaux de leurs différents fournisseurs, s'appuyant sur eux pour anticiper leurs besoins en produits et pour relever des défis logistiques. Même si ces relations professionnelles importantes restent solides, certains dirigeants d'entreprises ne se satisfont plus d'une livraison garantie le jour même de leur commande pour leurs achats personnels, alors qu'ils acceptent une livraison sous un mois après commande pour leurs achats professionnels. De toute évidence, les supply chains B2B et B2C sont très différentes. Cependant, les exigences des clients B2B évoluent rapidement et les prestataires de livraison sur le dernier kilomètre devraient tenir compte de l'évolution de ces attentes.
placeholder

Répondez rapidement aux attentes changeantes des clients grâce aux systèmes modernes de livraison sur le dernier kilomètre

Systèmes de gestion logistique et digitalisation de la supply chain

Dans le secteur du commerce en ligne B2C et B2B, il n'y a jamais eu autant de points de contact digitaux. Les capteurs collectent des données dans les phases d'approvisionnement et de production, les appareils IoT (Internet des Objets) envoient et reçoivent des flux de données et d'informations et les clients laissent de plus en plus de traces de données complexes et diversifiées lors de leur évolution dans l'écosystème de commerce de détail. Les meilleures solutions de supply chain digitales utilisent des systèmes cloud, des technologies d'intelligence artificielle (IA) et une connectivité en temps réel afin d'exploiter toutes ces données et alimenter les systèmes de gestion logistique nécessaires pour préserver un fonctionnement optimal .

 

Cette approche intégrée et pilotée par les données offre aux entreprises les fonctionnalités suivantes : 

 

Répartition automatisée

Cette fonctionnalité utilise un algorithme pour faire correspondre une tâche de livraison à un chauffeur spécifique en fonction de règles et de priorités prédéfinies. En intégrant l'IA, le système peut analyser simultanément des points de données complexes comme la localisation du chauffeur et le type de véhicule en fonction de la taille du colis. Et grâce à une application cloud, le chauffeur et le système de répartition communiquent toujours en temps réel.

 

Optimisation des itinéraires

Une fois que le système de répartition a identifié un chauffeur et un type de véhicule, d'autres facteurs doivent être pris en compte pour veiller au choix de l'itinéraire le plus rentable. Ce processus implique une analyse simultanée des données en temps réel comme les bulletins météo et de circulation, les données de localisation comme les stations de recharge sur le parcours (pour les flottes de véhicules électriques) et la densité des adresses de livraison dans un périmètre défini. À nouveau, des applications mobiles conviviales permettent aux chauffeurs d'être informés à tout moment.

 

Optimisation des chargements

Les entreprises (souvent les plus concurrentielles) s'efforcent généralement de regrouper les marchandises transportées sur de longues distances et les marchandises en conteneur en fonction de la destination et des besoins de traitement spécifiques. Pour une cargaison unique traversant le Pacifique, ce n'est pas une tâche si complexe. Mais, lorsque les marchandises doivent être réparties en milliers ou millions de commandes individuelles avec des destinations et des horaires de livraison uniques, la tâche d'optimisation des chargements devient colossale. En raison des marges plus serrées que jamais, les solutions optimisées par l'IA sont à nouveau la réponse au problème. En connectant tous les paramètres du processus de livraison sur le dernier kilomètre à un tableau de bord et à un système uniques et accessibles, la planification des chargements devient stratégique et automatisée, et vous permet de réaliser des économies en évitant de faire circuler des camionnettes à moitié vides. 

 

Suivi de flotte et calcul de l'heure d'arrivée estimée (ETA)

Il s'agit d'une des plus anciennes pratiques en matière de logistique, l'utilisation de la CB et des radios bidirectionnelles, qui remonte bien avant l'ère des réseaux mobiles. Mais aujourd'hui, au lieu de s'appuyer sur le chauffeur qui peut donner une idée approximative de l'heure d'arrivée estimée lors du transport, les systèmes de suivi intelligents peuvent utiliser les smartphones des chauffeurs pour accéder aux données GPS et de circulation pour assurer une visibilité de la flotte en temps réel. Grâce aux applications connectées au cloud, les responsables de la répartition et les clients peuvent connaître la localisation des chauffeurs sans utiliser de matériel supplémentaire.

Distribution, logistique et partage d'actifs

Depuis octobre 2021, les chiffres des ventes des entreprises de covoiturage ont augmenté de 100 % d'une année sur l'autre. Et dans les centres urbains, l'activité des entreprises de covoiturage décolle également. La société McKinsey prévoit une croissance stable de 20 % pour les solutions de mobilité partagée au cours de la prochaine décennie. 

 

Alors que les consommateurs individuels remettent en question la valeur et les risques liés à la possession d'un véhicule, les prestataires de livraisons sur le dernier kilomètre effectuent également des calculs et se posent des questions semblables au sujet des flottes détenues par des sociétés. La plupart des entreprises connaissent des périodes de pointe où leurs flottes sont à la limite de leurs capacités et des périodes plus calmes où elles paient pour conserver ces ressources coûteuses. 

 

Grâce aux plateformes intelligentes de planification de la supply chain, aux réseaux IoT et aux actifs connectés au cloud, les entreprises peuvent mettre en place un réseau souple de prestataires de livraisons, s'apparentant beaucoup au modèle de covoiturage, pour s'adapter si nécessaire. En adoptant simplement cette approche de « crowdsourcing », les entreprises peuvent intégrer des types similaires de camionnettes et de camions de prestataires de livraisons voisins à leurs flottes existantes.  

 

Le modèle plus sophistiqué implique l'intégration d'un réseau hybride de véhicules alternatifs aux opérations existantes. Par exemple, certaines livraisons sont mieux réalisées grâce à un regroupement des colis dans un plus gros véhicule interconnecté, puis associées en aval à des vélos électriques ou des bots de livraison à mesure qu'elles approchent de la destination finale. Et bien évidemment, pour gérer la complexité de ce modèle hybride, les technologies d'IA et de Machine Learning sont un composant essentiel du système. 

Logistique durable, véhicules de livraison et réseaux alternatifs

Nous avons examiné des modèles économiques alternatifs et certaines des technologies soutenant les systèmes intelligents de livraison sur le dernier kilomètre. Mais qu'en est-il des véhicules ? Les drones de livraison sont-ils efficaces ? La logistique du dernier kilomètre pourra-t-elle être vraiment décarbonée ? Nous parlons de révolutionner d'importantes opérations établies de longue date, donc l'émergence de certaines de ces innovations automobiles prendra un certain temps. Ceci étant dit, la pandémie a accéléré certaines solutions alternatives de livraison urbaine et l'accessibilité des véhicules électriques grandit chaque jour. Il se pourrait donc que la logistique durable de demain soit plus proche de nous que nous ne le pensons. 

  • Véhicules électriques : pour la logistique du dernier kilomètre, le défi à relever réside souvent dans la taille et la durabilité des véhicules. À l'heure actuelle, la plupart des véhicules électriques sont des voitures familiales de petit gabarit, pas nécessairement adaptées à des livraisons de gros volumes de marchandises. Toutefois, le développement de véhicules utilitaires légers électriques plus grands progresse rapidement. Cela s'explique par des avancées au niveau des technologies des batteries et de l'ingénierie automobile, ainsi que par les contraintes pesant sur les émissions des supply chains plus fortement réglementées. 
  • Amélioration des possibilités de recharge : des logiciels logistiques intelligents peuvent guider en temps réel les chauffeurs vers une station de recharge pour véhicules électriques et programmer des itinéraires de livraison intégrant des possibilités de recharge du véhicule. Avec le développement des stations de recharge à induction ultra-rapide, cette fonctionnalité deviendra encore plus pertinente. Des recharges rapides et accessibles pour les véhicules électriques favoriseront l'essor des réseaux de livraison sur le dernier kilomètre à la demande et des flottes propriétaires dans le périmètre de la plateforme. 
  • Véhicules de micromobilité : ce terme désigne des moyens de locomotion comme les vélos et scooters électriques, qui sont de plus en plus utilisés dans le réseau de logistique du dernier kilomètre. Pour l'instant, ces modes of transport sont privilégiés pour les services de livraison d'aliments ou de courses. Mais à mesure que le réseau des véhicules de micromobilité prend de l'ampleur, l'usage de ces véhicules va probablement s'étendre à d'autres produits. Par ailleurs, les applications cloud gérant ces réseaux sont désormais plus faciles à utiliser. Ainsi les livreurs peuvent être connectés à la fois à la tour de contrôle et à l'interface client… le tout en temps réel, bien entendu.
  • Drones et flottes autonomes : ces dernières années, les drones ont trouvé leur place dans le réseau de distribution avec des processus de préparation et de conditionnement automatisés ou des robots de gestion des stocks. Dans un futur proche, une fois les défis en matière de sécurité et de suivi résolus, nous devrions voir de plus en plus de drones utilisés pour la livraison sur le dernier kilomètre dans des zones urbaines, et même pour des applications innovantes comme de petites flottes de robots de livraison déployés depuis un camion afin de desservir des clients dans un périmètre donné.

Prochaines étapes vers un réseau de logistique et de distribution plus performant et pérenne

À elle seule, la pandémie nous a montré que les prestataires logistiques du dernier kilomètre sont les héros invisibles du processus de traitement des commandes de la supply chain. Malgré de nombreuses disruptions de la supply chain très médiatisées, ils ont assuré la continuité des services pendant le confinement et les livraisons de pantalons en flanelle, de machines à pain et autres tapis de yoga, sans oublier quasiment tous les produits  de notre quotidien. À bien des égards, le monde ne sera plus jamais le même, comme avant le début de la pandémie en 2020, et cela vaut aussi pour nos habitudes d'achat et nos attentes en matière de livraison à domicile. 

 

Les objectifs de développement durable, la concurrence accrue et les faibles marges viennent s'ajouter à un futur incertain pour la livraison sur le dernier kilomètre. Mais nous observons également un grand potentiel d'innovation au niveau des logiciels spécialisés et de nombreuses technologies et idées nouvelles permettant d'envisager un futur plus durable et plus rentable que jamais. Pour démarrer la transformation digitale de vos opérations logistiques, contactez votre fournisseur de logiciels pour en savoir plus sur les meilleures solutions pour vos besoins et défis uniques. 

placeholder

Découvrez SAP Logistics Business Network

Améliorez la résilience de votre réseau de distribution avec un système de livraison sur le dernier kilomètre.

Lettre d'information SAP Insights

placeholder
S'abonner

Obtenez des insights clés en vous abonnant à notre lettre d'information.

Autres ressources

Haut de page